Coquelicot portrait

coq.JPG
Doux au toucher, il se laisse effleurer sans malice.
Au gré du vent, il vit. Le moindre souffle l’agite. 
Dressé rouge sang.
Et souple, passe partout. Commun et si sauvage à la fois. Une nuée suspendue à la lisière du champs. Une partition de musique. Un mouvement dispersé en équilibre.
Il résiste. Il est fort et fier comme un lion, le regard droit, il éclate.
Au soir il est fané, ou envolé, volé par le vent.
Au matin il renait de ses cendres et continue sa course. Car il court, on ne vous l’avait jamais dit, mais il court. Il égrène ses boutons en fleurs, en pétales, en notes.
A midi il brûle en multitude, en franche attitude.
C’est là où je la cueille cette fleur animale, androgyne qui court dans les champs comme une louve aux yeux de braise. Mille yeux face à toi. Mille yeux de braise rouge.
Qui s’entassent dans ton panier.
Humblement là, comme assis.
Le coquelicot attend. Prêt à mourir, symbole de vie. Quelle délicatesse, quelle élégance…
il me fait penser à quelqu’un…pas vous?
claieCoq2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :